Pourquoi faire un livre blanc ?

Qu’est ce qu’un livre blanc ? A quoi sert-il ? Un livre blanc est un guide qui traite d’un sujet donné de manière très approfondie, il est particulièrement adapté pour les entreprises en inbound marketing (stratégie de contenu permettant d’attirer des visiteurs via un call-to-action).

On utilise cette “technique pour pour sensibiliser, éduquer le prospect et en même temps pour récupérer ses informations de contacts (Nom, prénom, adresse mail, numéro de téléphone, entreprise, etc.…) qui vont permettre de constituer une base de données qui nous servira ultérieurement pour les emailings.

Qu’est ce qu’un livre blanc ? A quoi sert-il ? Un livre blanc est un guide qui traite d’un sujet donné de manière très approfondie, il est particulièrement adapté pour les entreprises en inbound marketing (stratégie de contenu permettant d’attirer des visiteurs via un call-to-action).

On utilise cette “technique pour pour sensibiliser, éduquer le prospect et en même temps pour récupérer ses informations de contacts (Nom, prénom, adresse mail, numéro de téléphone, entreprise, etc.…) qui vont permettre de constituer une base de données qui nous servira ultérieurement pour les emailings.

Le choix du sujet… vaste sujet

Le livre blanc doit “parler” à vos prospects, clients. Il faut donc que celui-ci ne soit ni trop simplifié ni trop complexe pour votre cible. En allant bien au-delà qu’un simple article, cela implique donc de vulgariser votre sujet et à vous en tenir aux bases de la thématique traitée.

Pour trouver le sujet idéal de votre livre blanc, c’est simple : mettez-vous à la place de vos clients, identifiez leurs principaux problèmes et tentez de leur apporter des réponses. Toutefois, la finalité promotionnelle doit se voir le moins possible et là réside toute la subtilité de la démarche, et surtout de la manière de rédiger !

On confie la rédaction à un spécialiste, un expert

Le livre blanc doit attirer les visiteurs et se finir par un call-to-action ; il faut donc un minimum de crédibilité, de professionnalisme, de sémantique c’est pourquoi il est fortement déconseillé de confier la rédaction à votre stagiaire ou à un sous-traitant offshore à l’étranger qui ne connaît pas votre secteur d’activité. Pour faire correctement ce boulot il va falloir travailler en équipe et faire intervenir les personnes compétentes.

Le choix d’un rédacteur n’est pas une chose aisée, il faut savoir faire apple à un expert de votre secteur, qui saura fournir les éléments justes. De plus, il faut que celui soit aguerri à l’écriture web afin que son “article” soit le plus efficient possible pour le référencement SEO, mais qu’il puisse via son expérience retranscrire “vulgairement” le sujet pour que tout le monde puisse comprendre le sujet. Si vous le souhaitez vous pouvez faire appel à un graphiste qui intégrera la charte graphique de votre entreprise.

Ne laissez pas le rédacteur seul, la rédaction d’un livre blanc est un travail d’équipe qui mérite un ou plusieurs brainstormings car c’est le partage des différents points de vue qui ajoute de la force à la publication finale.

Les éléments d’un livre blanc

Il n’y a pas une mais plusieurs façon d’écrire un livre blanc, en effet, cette façon dépend beaucoup de l’entreprise, du ton qu’elle veut donner au texte. 

Cependant il y a certains éléments techniques de rédaction à respecter. Par exemple, en ce qui concerne la longueur, il faut tabler entre 5 et 20 pages selon le sujet traité et l’objectif. Nul besoin d’en faire plus, mais c’est déjà énorme !

En ce qui concerne le plan, il doit être structuré autour de sujet et des principales idées que vous voulez faire passer :

  • L’introduction, elle est composée d’une ou deux pages, est une présentation du livre blanc. Elle doit donner envie de découvrir son contenu et donc de continuer la lecture. De manière générale, et pour donner plus d’authenticité, il convient de faire rédiger l’introduction par le dirigeant de l’entreprise ou par un cadre stratégique tout en adoptant un ton bienfaisant.
  • La problématique est la question que vous allez détailler dans votre livre blanc, elle est généralement intégrée dans l’introduction. La problématique est essentielle !
  • Les différents chapitres doivent soulever différentes solutions à la problématique. Afin de rendre le livre blanc le plus complet possible, il faut au minimum 3 à 5 paragraphes/ chapitres à développer à ne pas hésiter à synthétiser l’idée générale à la fin de chaque partie. 
  • Des références externes sérieuses et des chiffres fiables pour appuyer votre discours et donner ainsi de la crédibilité. N’hésitez pas à citer des études officielles (même en anglais) et de donner votre point de vue.
  • La conclusion doit amener le lecteur à une réflexion du sujet. Elle doit donner envie de vous contacter et d’approfondir les solutions à son problème, donc il ne faut pas oublier de mettre en place une action à la fin de chaque livre blanc.
  • Une présentation rapide de vos offres et/ou de votre entreprise n’est pas à négliger, en effet il faut mettre en avant vos atouts et surtout mettre en exergue que VOUS êtes la solution suite aux éléments développés dans le livre blanc. 

On ne néglige pas la présentation, la mise en forme !

Attention il ne faut pas négliger la présentation d’un livre blanc : une belle mise en forme donne envie, donc mettez l’accent sur la couverture qui favorisera le téléchargement de votre livre blanc. Vous pouvez faire appel à un spécialiste du graphisme pour vous aider !

Le meilleur outil pour un beau livre blanc reste InDesign (Adobe), cependant un template de PowerPoint peut aussi faire l’affaire.

Idéalement faites faire vos couvertures … des illustrations sont les meilleurs atouts pour vous différencier (tout le monde utilise des banques d’images gratuites).

Et ensuite… quid ?

Maintenant que vous avez fini votre livre blanc, quid ? C’est très simple, il faut que vous puissiez récupérer les informations de vos prospects et le mieux à faire c’est de créer une jolie landing page. 

Positionnez ensuite des call-to-action dans les endroits stratégiques de votre site. Vous pouvez bien sur faire un espace consacré à vos publications mais le mieux et de placer votre call-to-action à la fin des articles relativement proches de la thématique du livre blanc.

Enfin, faites la promotion de votre ouvrage sur les réseaux sociaux (notamment Linkedin). La publicité, même si considéré comme intrusive, peut être complémentaire et aider à toucher vos cibles susceptibles de devenir des prospects.

Publié par etiennemarcelle

#redactionweb #communitymanagement #strategieweb #newsletter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :